top of page
LJ.png

Coup de projecteur sur Katherine Johnson (1918-2020)


Il y a 103 ans, le 26 août 1918, naissait Katherine Johnson, une mathématicienne, physicienne et ingénieure spatiale de génie.


Elle a 18 ans lorsqu’elle obtient son diplôme universitaire de mathématiques et de français, puis intègre, à 35 ans, le programme d’ingénierie de la NASA comme « calculatrice humaine » (à une époque où ce programme n’acceptait généralement pas les femmes ou les personnes de couleur) pour, entre autres, établir les trajectoires des fusées des programmes spatiaux Mercury, Gemini et Apollo. Certains affirment que, sans elle, l’Homme n’aurait sûrement pas marché sur la Lune. Avant de se lancer dans un vol orbital autour de la Terre, John Glenn aurait déclaré: « Si elle dit que les calculs sont corrects, je suis prêt à partir. »


Elle décède en 2020, âgée de 101 ans, 5 ans après avoir été médaillée par le Président Barack Obama et 1 an après avoir reçu la médaille d’or du Congrès des États-Unis.


« À la NASA, nous sommes profondément touchés par la perte d’un leader de nos jours de pionnier. Katherine Johnson a aidé notre nation à élargir les frontières de l’espace et a fait de grands pas pour ouvrir des portes aux femmes et aux personnes de couleur dans la quête humaine universelle d’exploration de l’espace. Nous n’oublierons jamais son courage, son leadership et les jalons que nous n’aurions pas franchis sans elle. »


Jim Bridenstine, Administrateur de la NASA, février 2020.


Pour en savoir plus :




35 views0 comments

Comments


bottom of page